Citée par Dujardin, Croquet et Bourdeau dans « La paroisse de Braine-le-Comte – Souvenirs historiques et religieux », l’antique confrérie Saint-Géry regroupait des Brainois soucieux de favoriser la
piété de leurs concitoyens envers leur saint patron. Elle a été très active jusqu’au début du XVIIIe siècle.

Cette confrérie a été récemment remise sur pied dans le but de promouvoir le patrimoine religieux de l’église Saint-Géry de Braine-le-Comte et de soutenir des projets permettant son rayonnement.